Ca va supermarcher !

Dans la série des mots en –ing, qui font tendance, après le __bling-bling__ présidentiel ou encore le __relamping__, voilà le __shopdropping__. C’est en fait le contraire du shoplifting, le bon vieux vol à l’étalage à la française : au lieu de saisir un produit dans un magasin, on en dépose un. Vous l’aurez compris, l’idée n’est pas de mettre un simple paquet de riz ou une bouteille de lait, mais bien de suivre __une démarche revendicative ou artistique__ : déposer une oeuvre, un message… Si le concept n’est pas franchement nouveau et que depuis longtemps déjà, bon nombre de jeunes artistes n’ont pas hésité à placer leurs propres CD en tête de gondole, une chose est sûre : la tendance revient en force grâce au Web. La mode est au supermarché on dirait… Dans le même esprit, allez jeter un coup d’œil sur l’œuvre de __Denis Darzacq__, photographe, qui fait de la chute en grande surface une partie de son fonds de commerce.

IMMERSIVE MEDIA, leader mondial de la vidéo sphérique

Tout le monde connaît les images panoramiques à 360°, qui permettent la visite virtuelle d’objets ou de lieux par manipulation de la souris. Et bien aujourd’hui, cette technologie s’est tournée vers la vidéo avec succès. La société Immersive Media, créée en 94, connue surtout pour être le fournisseur de Google Street View, a développé cette technologie grâce au système Telemmersion®. De quoi s’agit-il ? Une caméra HD de la taille d’une balle de handball, montée autour de 11 objectifs filmant la même scène sous tous les angles.%%% Le résultat, est époustouflant : une vidéo panoramique qui nous promène dans une sphère au gré des mouvements de la souris. La société n’est désormais plus sous contrat exclusif avec Google. De nouvelles perspectives sensorielles s’ouvrent donc aux vidéastes et documentaristes précurseurs… Ce n’est que le début d’une nouvelle façon de communiquer, les prémisses de la vidéo immersive…

La Ligue 1 vaut 668 millions

Le nouvel appel d’offres récemment lancé par Ligue Nationale de Football pour les droits télés de la Ligue 1 a été remporté par Canal + et Orange. Les deux lauréats débourseront la bagatelle de 668 millions d’euros (465 pour Canal et 203 pour Orange) pour se partager les 12 lots « mis en jeu ». Exit France Télévisions, TF1, Direct 8 et autres Daily Motion…
Lire la suite

Amis commerciaux, ne dites pas « phoning » mais préférez « mercatique téléphonique » !

A l’occasion de la conférence de presse de la « semaine de la langue française », le lundi 10 mars dernier, la ministre française de la Culture Christine Albanel inaugurait le site __www.franceterme.culture.fr__, destiné à mieux faire connaître la création de nouveaux termes en français. Son objectif : nommer en français et désigner de façon précise les réalités d’aujourd’hui, assurer la diffusion et le maintien de la langue française dans les organisations internationales, dans la presse et les médias, transmettre le savoir en français.
Lire la suite

L’année du gorille

///html


Cadbury’s Gorilla Advert

/// Il y a deux ans à peine, Cadbury retirait près d’un million de barres chocolatées de chez ses détaillants par peur d’une contamination à la salmonelle. Une catastrophe financière et marketing pour cette institution britannique fondée au 19ème siècle. Malgré la mort annoncée de Cadbury, les ventes ont redécollé de 9 % en septembre 2007. La raison ? Un spot publicitaire lancé en août dernier qui est devenu la vidéo commerciale la plus regardée sur YouTube et qui figure en tête du sondage organisé par __Tellyads__. De la communication traditionnelle n’ont été conservé que le violet et le slogan « glass and half », le reste a été confié à un gorille, batteur et fan de Phil Collins… L’audace et la créativité ont donc payé, même si le directeur général de Cadbury, Todd Stitzer, lui-même avouait : « Je suis une personne âgée de 55 ans avec une expérience différente de la publicité, mais au final, j’ai fait confiance aux jeunes et talentueux créateurs qui ont amené cette idée… ». Depuis deux nouveaux spots ont vu le jour, tout aussi barrés : avec __des oeufs__ ou __des camions__.

L’euro fort ne fait pas que des malheureux

Oui, l’envol de la monnaie unique face au dollar pénalise les exportateurs tricolores ! Oui, entre le « Père Trichet » qui s’entête à maintenir le taux de la BCE à 4 %, et l’ « Oncle Sam » qui se prépare à une nouvelle détente monétaire, le risque est grand de voir la devise européenne propulsée à un niveau encore plus inquiétant !… Et il y a fort à parier que le déficit commercial de la France, qui a déjà atteint 39,2 milliards d’euros en 2007, se creusera davantage d’ici à la fin de l’année. Mais l’appréciation de l’euro ne présente pas que des inconvénients : la France pourrait en tirer parti pour trouver plus facilement des capitaux destinés à financer son déficit budgétaire. En 2008 par exemple, le Trésor français envisage de lever au moins 116,5 milliards d’euros en OAT (1) et BTAN (2) sur le marché de capitaux. Sachant que les investisseurs rechignent maintenant à acheter du papier libellé en dollar – devenu monnaie faible, assortie de taux tout aussi peu attrayants – et que par ailleurs les banques centrales asiatiques souhaitent diversifier le placement de leurs réserves, les obligations d’État en euro fort n’auront aucun mal à trouver des acquéreurs… (1) Obligations assimilables du Trésor (2) Bon du Trésor à taux fixe et intérêts annuels

FreeRice ou les exercices d’anglais solidaires

Peut-on simultanément jouer à jeu sur Internet, travailler son vocabulaire en anglais et donner du riz aux populations qui souffrent de la faim ? Impossible me dites-vous ? Vous ne connaissez donc pas encore FreeRice. Lancé le 7 octobre dernier, ce site permet de gagner des grains de riz virtuels en répondant correctement à des questions de vocabulaire en langue anglaise. Pour chaque mot trouvé, votre bol se remplit de 20 grains supplémentaires. Au fil des bonnes réponses, la difficulté des questions augmente. Au total, depuis le lancement du site, plus de 27 milliards de grains de riz ont été collectés. Ceux-ci ont été ensuite envoyés, sous forme réelle cette fois-ci, à des pays dont la population souffre de la faim. Les frais engagés pour cela sont financés par de discrets espaces publicitaires présents sur la page lorsque l’internaute joue. Et vous, quel niveau d’anglais avez-vous… ou, autrement formulé, combien valez-vous en grains de riz ? Pour le savoir, à vous de jouer !

Kraak & Smaak en flip book

Après le clip « Live Good » de Naive New Beaters dont je parlais ici, place à Kraak & Smaak. Pour leur dernier single « Squeeze me », ce groupe originaire de Hollande a fait appel aux créateurs André Maat & Superelectric qui ont utilisé des flip books (ou folioscopes en français dans le texte) pour en animer certaines séquences. Le résultat est impressionnant : ///html

///