Attention, les distributeurs spéculent sur l’inflation !

Certes, la hausse de l’énergie et des matières premières pousse mécaniquement les prix à la hausse. Et nombre de distributeurs profitent de l’aubaine pour les gonfler plus que de raison. Savez-vous qu’au cours du seul premier trimestre 2008 le litre de lait Candia ou le paquet de farine premier prix ont vu leurs tarifs exploser de plus de 10 % ? Savez-vous que sur certains produits alimentaires l’écart avec l’Allemagne par exemple, peut aller jusqu’à atteindre 200 % ?
Lire la suite

Les chiffres du microcrédit

Historiquement créés par l’économiste bangladais Muhammad Yunus en 1976 pour permettre aux plus démunis de démarrer ou de poursuivre une activité, les microcrédits se sont d’abord développés en Asie, en Afrique et en Amérique latine avant d’arriver dans les pays du Nord. Le concept est arrivé en France en 1989, par Maria Nowak, fondatrice de l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique). Depuis, l’organisme a accordé 53 600 microcrédits qui ont permis de créer 8 297 entreprises et 9 956 emplois. Pendant cinq jours, du 3 au 7 juin 2008, des forums sont organisés dans toute la France pour permettre aux potentiels créateurs d’entreprise de s’informer, de présenter leur projet, et de discuter de sa réalisation avec des créateurs en activité ainsi qu’avec des équipes de l’Adie. L’occasion de faire un bilan chiffré : – 100 millions de personnes bénéficiaires en 2007 à l’échelle mondiale (soit dix fois plus qu’en 1997) ; – 53 600 microcrédits accordés en France par l’Adie depuis 1989, dont 9 853 en 2007, qui représentent plus de 145 millions d’euros ; – au niveau national, un taux de pérennité à trois ans des entreprises financées par l’Adie de l’ordre de 57 % avec un taux d’insertion des clients sur cette même durée de 80 % ; – une création moyenne de 1,2 emploi pour les entreprises financées. Pour en savoir plus : __www.semaine-microcredit.org__ Sur le même thème, lire aussi : __Le « social business » : arme contre la pauvreté massive ?__

Le « social business » : arme contre la pauvreté massive ?

Pour tout un chacun, business rime naturellement avec rentabilité et profitabilité. S’il n’est pas question de remettre en cause cette évidence, il est intéressant de constater que certains entrepreneurs et visionnaires ont imaginé une autre forme de business dont la finalité serait avant tout sociale : le « social business ». Attention, il ne s’agit pas de faire de l’entreprise une organisation à vocation humanitaire ou sociale mais bien d’inventer de nouveaux modèles économiques. C’est exactement ce qu’on fait Muhammad Yunus, entrepreneur bangladais Prix Nobel de la paix 2006 pour avoir fondé la première institution de microcrédit, la Grameen Bank, et Frank Riboud, PDG du Groupe Danone, en s’associant pour créer le fonds d’investissement danone.communities permettant de financer de nouvelles formes d’entreprises. Le concept repose sur l’utilisation des savoir-faire de Danone pour générer un impact social durable.
Lire la suite

Hausse du pétrole : Denis Baupin se frotte les mains

Qu’on se le dise : le prix du pétrole n’a pas fini de grimper. Le baril a atteint 122 dollars début mai, soit son plus au niveau historique. Plus grave, selon les spécialistes des matières premières, cette augmentation de l’or noir devrait se poursuivre tout au long de l’année 2008. Cette perspective est inquiétante pour l’économie mondiale, à l’exception des compagnies pétrolières qui se frottent les mains. Monsieur tout le monde fait quant à lui la soupe à la grimace, à chacun de ses passages à la pompe. Il paie cash la flambée du pétrole au moment où son portefeuille est déjà sacrément chahuté par l’inflation. Dans ce contexte, de nombreuses voix s’élèvent pour trouver des solutions qui endigueraient la hausse du prix de l’essence. Dans ce concert de protestations, Denis Baupin, Conseiller Municipal des Verts à Paris, se démarque en déclarant que cette hausse du prix du pétrole est une bonne chose. Selon ce dernier, il n’y aurait pas de meilleure solution pour que les Parisiens utilisent moins leur véhicule et davantage les transports en commun. Simple question d’appréciation sans doute…

La Ligue 1 vaut 668 millions

Le nouvel appel d’offres récemment lancé par Ligue Nationale de Football pour les droits télés de la Ligue 1 a été remporté par Canal + et Orange. Les deux lauréats débourseront la bagatelle de 668 millions d’euros (465 pour Canal et 203 pour Orange) pour se partager les 12 lots « mis en jeu ». Exit France Télévisions, TF1, Direct 8 et autres Daily Motion…
Lire la suite

L’euro fort ne fait pas que des malheureux

Oui, l’envol de la monnaie unique face au dollar pénalise les exportateurs tricolores ! Oui, entre le « Père Trichet » qui s’entête à maintenir le taux de la BCE à 4 %, et l’ « Oncle Sam » qui se prépare à une nouvelle détente monétaire, le risque est grand de voir la devise européenne propulsée à un niveau encore plus inquiétant !… Et il y a fort à parier que le déficit commercial de la France, qui a déjà atteint 39,2 milliards d’euros en 2007, se creusera davantage d’ici à la fin de l’année. Mais l’appréciation de l’euro ne présente pas que des inconvénients : la France pourrait en tirer parti pour trouver plus facilement des capitaux destinés à financer son déficit budgétaire. En 2008 par exemple, le Trésor français envisage de lever au moins 116,5 milliards d’euros en OAT (1) et BTAN (2) sur le marché de capitaux. Sachant que les investisseurs rechignent maintenant à acheter du papier libellé en dollar – devenu monnaie faible, assortie de taux tout aussi peu attrayants – et que par ailleurs les banques centrales asiatiques souhaitent diversifier le placement de leurs réserves, les obligations d’État en euro fort n’auront aucun mal à trouver des acquéreurs… (1) Obligations assimilables du Trésor (2) Bon du Trésor à taux fixe et intérêts annuels

Les 4 saisons d’EuraTechnologies

Partenaire de la communication d’EuraTechnologies, pôle d’excellence économique dédié aux TIC, Awak’iT Lille vient de mettre en ligne le 4ème numéro de son webzine. Le magazine d’hiver sera l’occasion de découvrir ce que proposera le site aux entreprises en matière de services matériels et immatériels, d’accompagner les sociétés pour un voyage inédit à Dubaï, d’imaginer les couleurs que prendra le quartier d’ici quelques mois et de rencontrer quelques habitants « atypiques ».
Rendez-vous sur www.euratechnologies-mag.com

Thibault Caudron

Livret A, le chouchou des épargnants

Au royaume de l’épargne, le livret A –ou livret Bleu – est un cas à part. Si le doyen des produits d’épargne a ses détracteurs, si son mode de distribution est remis en cause et si il est aujourd’hui concurrencé par d’autres outils d’épargne plus rémunérateurs, les chiffres, eux, sont clairs : 3 français sur 4 détiennent leur petit livret. Le succès de cette épargne populaire n’a rien d’un hasard…

Lire la suite

Voyage en Grande-Bretagne : sécurité et commerce ?

Ceux qui me connaissent savent que mon radio-réveil est réglé sur la BBC, que ma page de démarrage sur Internet est celle du quotidien britannique, The Guardian, que les livres que je ne peux pas trouver chez WH Smith me sont livrés par Amazon, et que mon lecteur MP3 est toujours rempli de podcasts de radios anglaises et américaines.
Lire la suite